Mots-clés

, , , , , ,

La semaine dernière, on apprenait que Benoit Dutrizac perdait son job et ce sans délais. C’était semble-t-il pour des raisons de remaniement de programmation. Bien sûr. Je me suis regardé dans le miroir, juste pour voir si j’avais une poignée dans le dos. J’étais bien content de constater que non.

Même si je n’étais pas un auditeur régulier de monsieur Dutrizac, écouter son émission était du bonbon parce que ce type parlait avec ses tripes, dans détour, sans cassette. Il ne ménageait pas les politiciens et le parti Libéral recevait régulièrement sa volée de bois vert, gracieuseté BD. Et comment! Il était même boycotté!

Bien sûr on ne saura jamais officiellement les raisons qui ont menées à son congédiement, mais à la façon dont il malmenait le pouvoir en place, on est en droit d’avoir de très sérieux doutes. C’est de la censure, c’est dégueulasse.

No 985

Alors pour moi le 98.5 c’est terminé. Je ne peux pas encourager une station qui ne permet pas à ses animateurs d’émettre ses opinions sans mettre de gants blancs. De questionner le pouvoir politique sans ménagement. Il disait tout haut ce que plusieurs pensaient tout bas, sans toutefois descendre au niveau des radios-poubelles. Nah! Je vais écouter de la musique tiens! C’est bon pour les nerfs… en tout cas pour ce que j’écoute!!!

Advertisements