333

Trois cent trente-trois. C’est un beau chiffre non? Trois fois le chiffre trois. Certains y trouveraient une connotation mystique, j’en suis certain. Moi je trouve juste ça beau, je trouve ça cool. Mais en 2017, ce chiffre a une signification toute particulière. Le trois cent trente troisième jour de 2017, j’aurai 50 ans. Un demi-siècle.

Je ne passerai pas à travers la liste de tout ce que je n’ai pas accompli, ni même ce que j’ai accompli dans ce billet. Ça servirait à rien et ça risquerait d’être assez down merci. Par contre il y a là une belle opportunité. Il y a 180 jours d’ici à cet anniversaire qui se voudra sans doute mémorable. Qu’est-ce que je veux accomplir d’ici là? Comment est-ce que je veux entreprendre cette nouvelle route? On ne va pas se conter de menteries là. Y’en a plus en arrière qu’il y en a en avant! Bon un coup chanceux j’en suis à la moitié de ma vie. Selon les stats j’ai passé ce milieu de vie il y a plus ou moins huit ans. Selon les stats, si on respecte la moyenne, y’a quoi… une trentaine d’années devant moi? Je veux faire quoi de ces années là? Et comment je veux les passer?

Moi ce qui me fout la trouille quand je regardes « les vieux », c’est leur diminution de mobilité, la fragilité de leur corps et la perte parfois évidente de capacité cognitive. Ça… ça me dérange la nuit quand j’y songe. Et qu’est-ce que je veux que ce soit ces années qui restent? Le corps vigoureux ou la marchette? Le bedon rond ou la shape exemplaire qui fera la jalousie des autres de mon âge? Est-ce que je veux vraiment mal vieillir? Parce que franchement, quand je me regarde dans un miroir, c’est pas mal l’impression que j’ai. Pas parce que j’cale et que franchement me raser les cheveux semble une option fort acceptable. Pas parce que je vais forcément commencer à refouler malgré que je trouvais ça déjà assez rushant à 5’4’’… Nah! Mais j’ai cette horrible excès de poids abdominal. J’ai la patate qui freak si je cours un coin de rue. Lever un poids au-dessus de 50lbs relève du défi alors qu’il y a 30 ans, c’était presque trop facile. C’est cette régression qui m’énerve. « Mais c’est ça vieillir Jeff… faut commencer à l’accepter ». J’sais pas. J’ai pas envie de ça comme excuse pour avoir l’air « vieux ». J’ai pas l’air vieux maintenant… mais si je ne fais rien MAINTENANT… ça va venir vite!

Alors c’est quoi la solution? Je sais c’est quoi!!! Mais on va en parler dans un autre billet. Présentement, je prends juste conscience que j’ai encore le temps pour agir; qu’il n’est pas trop tard. Pas encore. Mais c’est pas le temps de niaiser. On va en reparler!!!

Advertisements