Voilà maintenant six mois qu’il a vu « sa » brunette pour la dernière fois. Il s’attendait à cette longue attente; dès les jours plus froids de l’automne, elle avait cessé d’apparaitre sur le balcon de cette rue achalandée. Le printemps revenu, il croyais bien qu’elle recommencerait à faire partie de sa routine de retour à la maison. Mais pas aujourd’hui. Pourtant le temps doux aurait dû être un bon incitatif. Mais il est encore tôt, pensa-t-il. La météo ne s’annonce guerre clémente pour les prochains jours alors il est probable qu’il ne la voit pas encore pour un petit moment. En se faisant cette réflexion il se demande pourquoi il a tant d’intérêt pour elle. Elle; n’était pas de son monde, clairement.

Deux semaines s’étaient écoulées depuis ce passage devant le triplex. Les premiers rayons de mai étaient chauds et réconfortant après un hiver très dur. Mais encore aujourd’hui, elle n’y était pas. Il y avait quelque chose d’anormal. Quelque chose avait changé. Généralement, les prolétaires restent longtemps au même endroit puisque l’argent nécessaire à un déménagement est très difficile à accumuler, en plus que les loyers sont de plus en plus inabordables. Une stratégie montée par les propriétaires pour éloigner les moins fortunés de la grande ville. Peut-être que Cassandra, le nom qu’il avait choisis de lui donner plutôt que « la brunette », avait trouvé une aubaine ailleurs. Peut-être qu’un colocataire avait quitté. Mais elle… elle n’y était plus.

À chaque jour et pendant plusieurs semaines, il espérait qu’elle y soit soudainement. Mais non. Il regrettait maintenant ne jamais avoir utilisé les lunettes interactives, certainement qu’il aurait pu savoir son nom et en quelques cliques, il aurait pu la retrouver. Mais c’était insensé! Elle n’est pas de ton monde Alexis se disait-il à répétition. Il revoyais sans cesse se début de sourire et maintenant, il ne saurait peut-être jamais s’il lui était destiné. Il ne savait pas si ce qu’il ressentait était de la frustration ou de la tristesse. Cassandra deviendra peut-être un souvenir, seulement.

painting-girl-face-portrait-eyes-lips-hair-hair-earrings

 

Crédit Image: Image4Walls.com
Inspiré de: Un monde imaginaire 1

Advertisements