Mots-clés

, , , , , , , , ,

Aimez-vous le cul sur les réseaux sociaux? Vous savez les photo de pitounes avec des textes rigolos? Des photos qui laissent supposer des parties génitales? Des photos de « pétards » qui servent à vendre une montre, un parfum ou un maudit « char »? Moi, je soupire de découragement à chaque fois.

J’aurais envie de dire que ça m’indispose. Mais c’est même pas ça. Et j’en entends là, ceux qui me connaissent vraiment… « Jieff! Toi? Écrire ça? Tu peux pas être sérieux là! Ou t’es malhonnête en câl… » Ben oui! Moi! Mais ce n’est pas une question d’être indisposé. Bordel non! Si un jour je retourne me confesser, y’a fort à parier que je vais réciter un chapelet jusqu’à mon dernier souffle, et si je pars avant d’avoir 80, ma succession va devoir continuer pour une autre décennie! Mais blague à part, ce n’est pas question d’être choqué par ce genre de photos. C’est juste que j’en ai raz le pompon de voir cette surexploitation de la sexualité à toutes les sauces.

D’ailleurs, l’expression « à toutes les sauces » prend tout son sens quand je pense à ce resto qui a fait des montages ressemblants à des parties génitales et le slogan « On est heureux de vous mettre l’eau à la bouche depuis 18 ans ». Les photos étaient, je l’avoue, parfaitement arrangées. Clairement l’œuvre de photographes très professionnels. Mais là encore, j’ai poussé un soupir de découragement. La sexualité a le dos large. Ne peut-on pas cesser de toujours s’en servir comme prétexte pour tout et pour rien? Ha Ha Ha! Une carotte qui ressemble à un phallus! Ho ho ho que c’est drôle! Euh… Non! Ou plutôt… « Ouan pis? »

Et je le répète, je n’ai rien de prude et si l’enfer existe, certains démons songent probablement à graver une plaque juste pour moi pour un condo avec vue sur le volcan. La sexualité, ça devrait rester dans le privé.

Je vais avouer en revanche qu’il y a une mince frontière entre une photo qui pourrait être publiée comme blague et une photo de mauvais goût, ou juste mauvaise. J’ai souris quand j’ai vu certaines photos. Je suis humain quand même. Mais je ne les aurais pas publiées moi-même. C’est une question d’opinion. C’est une question de perception.

Est-ce que je bloque tout ce qui est sexualité? Est-ce que je ferme les yeux devant de belles photos de femmes dénudées? Ben là!… NON! Mais moi, je vois le côté artistique des choses. « Ah! La belle affaire Jieff! C’est large l’art, tu peux ben considérer ce que tu veux comme de l’art… » C’est un peu ça que j’entends en imaginant les réactions. Alors pourquoi ne pas vous montrer ce que j’entends par « art » avec la sexualité?

0564

www.00picitz.com

Pour moi, le corps humain est une source inépuisable de beauté. Les photos de nus, et non pas les photos de « jambes ouvertes » peuvent être de belles œuvres d’art, pour peu qu’elles soient faites par des artistes de l’image. Je pense entre autre à René de Carufel qui a été une inspiration pour un contrat que j’ai réalisé en 2010. Bien que les photos n’avaient pas pour but de l’art à proprement parler, les techniques d’éclairage que j’ai utilisé restaient dans cet esprit.

La sexualité sur le web est largement sur-utilisée et en plus, bien souvent sans aucun engagement artistique. C’est un non sens. De la banalisation pure et simple de quelque chose de bien plus beau.

Advertisements