Mots-clés

, , , , , , , ,

Elle, mais qui est-elle?

Elle s’est présentée à moi en rêve. Pas juste une fois. Souvent. Je n’attache pas, en général une si grand importance aux rêves. Je crois que les rêves sont l’expression de désirs enfouis, de peurs que l’on ose confronter ou des événements stressants qui ont marqué nos journées. Mais Elle… Je me réveille la nuit, troublé, dérangé par sa beauté et sa tendresse. J’arrive presqu’à sentir son parfum. J’ai le souvenir de ses yeux pétillants, de son sourire. J’ai l’impression de sentir sa présence tout près de moi, la chaleur enhivrante de son corps. Ce rêve que je fais, trop souvent, il me faut le mettre en mots. Il n’y a là rien de logique. Je dois juste le faire; je dois juste lui parler. Aussi insensé soit le geste.

Je ne connais pas ton nom. Tu es un rêve. Mais tu passe souvent me voir. J’aimerais savoir ton nom, si pendant l’un de ces rêves tu devait te révéler à moi. J’aimerais retenir de ce rêve le son de ta voix. Le seul souvenir que je puisse garder est celui de ton regard qui me traverse le cœur. J’aimerais croire que tu es bien réelle, quelque part à l’extérieur du rêve. Après chaque nuit où tu es passé me voir, c’est le déni. La déception. Je cherche à me rendormir pour te retrouver, mais si je réussis à dormir, toi, tu n’y est plus. Pas cette fois. Je n’ai comme trésor le souvenir de tes yeux posés sur moi et la tendresse de ces moments apaisants que je vis en songes.

Me voilà éveillé, à me souvenir encore de toi que je ne connais pas et je formule le souhait illogique qu’un jour tu apparaisse réellement dans ma vie. Au marché, dans le métro ou au hasard d’une promenade dans les rues de Montréal, ou ailleurs.

Advertisements