Mots-clés

, , , , ,

Depuis 1986, Whistler a sur moi une attraction extra-ordinaire. J’y suis allé pour la première fois tout à fait seul et comme le but de mon voyage à ce moment était l’exposition universelle de Vancouver, Whistler s’est avéré un accident de parcours, un hasard.

Mais quel belle surprise pour moi. Une auberge, non! Un chalet si chaleureux que le quitter m’a fait un peu mal la première fois, mais m’a arraché le coeur la deuxième puisque je savais que plus jamais je n’y mettrais les pied. Il fermait ses portes en juillet 2010.

Cette photo fut prise à quelques mètres d’où j’étais il y a 27 ans. C’était une journée grise. Je me souviens de la fraicheur de l’air, de l’odeur de la foret et du puissant bruit de la cascade que j’ai cherché un bon moment. Arrivé sur place je me disais que devait être tout près; je n’étais pas loin de cet endroit fabuleux pour le jeune de 18 ans… et ce l’était encore pour l’homme de 43 ans. J’y ai installé mon trépied et pris les photos.

Ce n’est qu’au retour à la maison que j’ai constaté en regardant cette seule photo que j’avais, horriblement sous exposée, que j’avais bel et bien foulé le même sol, je m’étais assis sur les mêmes pierres.

Cette photo… est m’est très précieuse.

Memories of Whistler-3 framed

Advertisements