Mots-clés

, , , , ,

Prendre des photos au quotidien avec son téléphone intelligent, c’est bien. Même avec un petit appareil du type « point & shoot », il y a toujours une certaine satisfaction à prendre une belle photo. Mais il y a une « race » de photographe qui se démarque de la norme. Ces passionnés vont toujours se distancer de la norme, peut importe l’avancement de la technologie. Ils vont toujours s’adapter… mais surtout, ils franchiront des obstacles de toutes sortes qui rebuteraient les kids kodaks communs. Ce sont des chercheurs de trésors.

C’est en 2011 que j’ai fait cette photo. À l’origine, je voulais faire simplement faire des photos d’automne. Mais une fois arrivé à l’auberge de jeunesse de Mont Tremblant, après avoir discuté avec un des aubergistes, il m’a convaincu que les levés de soleils vus du quai de l’auberge étaient extraordinaires. Il n’en fallait pas plus pour le passionné en moi.

Je m’étais levé à 5h00. Le temps de m’habiller, de prendre un minuscule petit déjeuner (barres tendres et jus d’orange) et de vérifier mon équipement, j’étais dehors alors que les étoiles dominaient encore. Pas pour bien longtemps.

C’était un drôle de sentiment que d’être à l’extérieur à cette heure. Étant seul à me promener dans les environs de l’auberge, j’avais cette impression d’être le maître des lieux. Le froid du matin était un brin cinglant. Mais j’adorais!

Il y a quelque chose se savoureux d’une certaine façon quand on est seul à un endroit alors qu’il pourrait y avoir bien plus de monde. On prend toute la place ou encore on profite seul des subtilités que le monde nous offre.

À l’aide de ma « Mag Lite », je me suis dirigé vers le quai de l’auberge. Une fois arrivé je n’y voyais absolument rien. Mais j’allais être aux premières loges. J’installai donc mon trépied et ma Nikon. Le froid du matin caressait mon visage. Un peu mal pris avec mon équipement, j’ai mit ma « Mag Lite » dans ma poche d’imper. Puis en attendant le levé du soleil, je pris place sur une banquette à même le quai. C’est alors que j’entendis, « Poc! Plouc! » Merde! La « Mag Lite » était à l’eau! Mais ça n’allait pas m’arrêter.

Puis, les premières lueurs bleutées du matin. Impossible d’utiliser le posemètre de la caméra et j’avais oublié mon spotmètre à la maison. Les photos ont donc été réalisées par « essai / erreur ».

En terminant le shooting ce matin là, je savais que je me retrouverais avec au moins une merveilleuse photo.

Samedi 6h15 Copyright- Blogue

© Copyright 2013 Jean-François Bissonnette – Tous droits réservés – Toute reproduction interdite

Advertisements