Mots-clés

, , , , , , ,

J’ai été fort touché en début de semaine quand j’ai trouvé un lien vers un autre blog. Le Blog d’un condamné. Un homme dont le médecin a annoncé la mort prochaine, 30 jours. On dira bien sûr que c’est approximatif, qu’importe quand le sujet est si grave.

Curieusement, je crois bien que c’est le même jour de cette découverte que je me suis demandé (je ne sais plus pourquoi), qu’est-ce que je ferais si on devait m’annoncer ma mort. Je suis assez convaincu que ma réaction serait assez forte, certainement une douce révolte. J’abandonnerais mon travail, c’est certain et j’irais mourir près de ceux que j’aime… enfin je crois parce qu’il y aurait tout de même une furieuse pulsion selon moi. Celle d’écrire et possiblement dessiner. Ce serait me derniers jours, mes derniers mois peut-être alors je ne demanderais qu’une chose, une chose toute simple, laissez-moi vivre mes passions, douze heures par jour, minimum. La photo et les réprimés, l’écriture et le dessin. Un beau soir clair et sans étoiles, je sauterais dans ma voiture pour aller le plus au nord possible. armé de ma caméra, je ferais des photos des étoiles. Surement, si j’en avais le temps, je partirais dans les rocheuses, toujours avec ma fidèle caméra et avec la même ambition des photos d’étoiles. Wow! Les deux choses qui pour moi sont les plus belles dans une seule et même photo! Oui je la ferais cette photo et si le sort voulais vraiment être bon avec moi, ces photos seraient les toutes dernières choses que je ferais sur cette planète, pourvue que je les voient sur grand écran et que j’en approuve le résultat. Que je le travaille un peu dans Photoshop et que je le partage. Un dernier partage.

Si je devais être condamné, et je se serai bien un jour, comme tout le monde, je voudrais partager, oui, mais aussi je voudrais me recueillir. Regarder en arrière et me dire que malgré tous mes mauvais pas, j’en suis arrivé à ce point X. Heureux ou pas, je voudrais partir en paix et justement faire la paix avec mes erreurs et sourire à mes bon coups.

Oui je les partagerais ces derniers jours, certainement que, poussé par de puissantes émotions, j’arriverais à écrire mes plus belles lignes et faire mes plus belles photos, mes plus beaux dessins. À y réfléchir vraiment, je comprends ce qu’est le chant du cygne. Il ne doit pas y avoir une pulsion plus forte que celle d’une mort prochaine pour nous amené à créer nos plus beaux trésors.

Je souhaite à cet homme de trouver ses plus beaux trésors et d’en faire des souvenirs que personne ne pourra oublier. Je lui souhaite de partir libéré, heureux, serein.

Et vous… Partageriez-vous ces derniers moments?

Advertisements