Il est passé 18 h, je suis sur la route et l’impatience me gagne. L’impatience m’a d’ailleurs fait passer une sale journée, une sale semaine, un sale mois… merde une sale année! Je commence vraiment à me demande ce qui se passe dans ma tête. Stress? Est-ce le boulot? Est-ce ma vie qui ne semble vraiment pas faire de sens? Aucune idée. Je sais juste que je me sens drôle.

J’arrive à destination. Cannelle est là à dédicacer des livres. Aucune surprise. Je ne pensais pas acheter le mien tout de suite, ce n’est pas tout à fait le bon moment côté finances. J’ai un divan, un ou deux bureaux à acheter, un meuble pour la télé au moins une étagère et une filière. Ça va être un été coûteux.

On échange un regard, elle me dit bonjour. Mais ça ne va toujours pas. C’est la seule blogueuse que je suis actuellement, je suis trop préoccupé par mille et un problèmes. Et encore, je ne lis qu’occasionnellement. Et j’ai mon propre projet qui prend vie. Et c’est là que ça commence.

Ce n’est pas que je cherche à avoir de l’attention. Je veux bien jaser deux minutes avec une blogueuse que je lis depuis pas mal longtemps. Mais c’est son moment fort, qu’elle le savoure, elle le mérite pleinement. Mais tout ce monde autour. Ça commence à se bousculer… dans ma tête. Elle dédicace ses livres et un n’attend pas l’autre. Il y a un seul problème, un après l’autre, ils sont dans ma bulle, à côté de moi, trop proches, des inconnus dans mon espace. Je serre les dents et j’ai du mal à comprendre. Pourquoi? Pas comme ça en général. Jamais été comme ça. Mais là, ça m’agresse.

Le hockey va finalement détourner mon attention, les gens vont devenir moins nombreux, j’aurai ma dédicace et tout rentre dans l’ordre.

Une seule chose peut expliquer ça. Une surabondance de stress, pas assez d’activités.

Mais j’en ressors tout de même content d’avoir le roman en main. Oh! La lecture n’est pas pour bientôt, j’ai tout un chantier en cours! La bonne chose d’un livre, c’est qu’il n’a pas de date d’expiration! Il y a de meilleurs moments à venir. Plus de calme, plus d’ouverture pour une lecture qui semble fort différente que ce à quoi je suis habitué!

Bonne chance Cannelle!

Advertisements