« Chaque jour, immobilisé à ce même feu rouge, il la regardait, de l’autre côté de la rue. Il ne pouvait voir la couleur de ses yeux, mais, il les imaginait noisette, peut-être verts. Au premier regard elle semblait appartenir à la classe moyenne. Mais il l’observait chaque jour plus attentivement et, à voir son entourage, il était probable qu’elle vive aux dépens de l’état. Il n’en savait rien vraiment. Il y avait presque toujours cet homme aux cheveux toujours en bataille, une bière en main. Il semblait répondre parfaitement au cliché de ceux que l’on appelait les B.S. avant la grande révolution. Elle, pourtant, défiait toute description. Alexis n’avait qu’à mettre ses lunettes pour voir apparaitre tous les détails sur la brunette. Il ne voulait tout simplement pas s’y résoudre. Il voulait qu’elle demeure un mystère pour lui. Ni elle, ni son entourage ne portaient les lunettes, mais depuis le “hack”, personne ou presque n’était anonyme. La reconnaissance faciale disait tout sur tous.

Parfois, il avait l’impression que pendant ces deux petites minutes où il la regardait, elle aussi l’avait remarqué. Un regard furtif, à peine curieux. Lui, il faisait partie de l’élite, les rats de la haute qui regardaient les Autres avec mépris, parce que les Autres refusaient de se conformer, ils refusaient de faire partie de la Machine. Pour Alexis, elle ne pouvait que le haïr en silence.

Sa voiture réagissait au signal. Le feu allait bientôt tourner au vert. Il posa les mains sur les commandes, un voyant confirma la manœuvre et dès que le feu changea, il reprit la route, l’observant, elle, l’inconnue. Encore une fois, l’espace d’un instant, il crut croiser son regard. Mais cette fois, il eut l’impression de voir le début d’un sourire. Vraiment? »

Advertisements